Poulet ivre aux morilles

J’ai réalisé cette recette selon celle du chapon ivre aux morilles (recette trouvée dans une revue il y a longtemps, mais je ne sais plus laquelle). J’ai utilisé deux poulets fermiers, seulement 30 cl de crème et pour le vin, nous avons gardé le vin jaune pour le déguster en même temps que le poulet ; pour la cuisson, j’ai utilisé du Savagnin (qui vient aussi du Jura). La recette avec le chapon était donnée pour 6 personnes.

Pour   personnes

  • 2 poulets fermiers coupés en morceaux (1 chapon de 2,5 kg dans la recette initiale)
  • 50 g de morilles séchées
  • 30 cl de vin jaune (ou de Savagnin)
  • 1 c à s de Cognac
  • 40 cl de crème fraîche (30 cl de crème liquide pour moi)
  • 40 g de beurre
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • sel, poivre

Préparation

  • Trois heures avant, tremper les morilles dans 1/2 l d’eau chaude additionnée de Cognac.
  • Filtrer l’eau de trempage avec un filtre à café pour l’utiliser comme fond de cuisson.
  • Rincer les morilles pour en éliminer le sable (3 fois).
  • Faire chauffer le four à 180°C.
  • Mettre 20 g de beurre et l’huile d’olive dans une grande cocotte.
  • Y faire raidir sans les laisser trop colorer les morceaux de poulet salés et poivrés.
  • Couvrir la cocotte et enfourner pour 25 minutes. (35 pour moi).
  • Retirer les blancs et laisser cuire les cuisses encore 10 minutes. (Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau.)
  • Faire fondre le reste du beurre dans une poêle. Y faire revenir les morilles sur feu doux pendant 5 minutes.
  • Retirer les morceaux de poulet cuits de la cocotte. Réserver au chaud.
  • Déglacer le fond avec le vin jaune (avant, j’ai vidé le jus rendu par le poulet) et 20 cl du jus de trempage des morilles. Laisser réduire de moitié, ajouter la crème et les morilles. Laisser réduire encore pendant une dizaine de minutes.
  • Remettre la viande dans la cocotte et faire réchauffer doucement, sans bouillir.
  • Dresser sur des assiettes ou dans un plat, disposer quelques morilles sur le bord, arroser d’un peu de sauce.
  • Servir la sauce et les morilles en saucière chaude.

Une réflexion sur “Poulet ivre aux morilles

  1. Cela ressemble beaucoup au poulet au vin jaune (ou savagnin) avec une cuisson au four et non à la cocotte.
    Je ne sais pas si ça change beaucoup mais c’est un vrai régal.

Laisser un commentaire (tout commentaire qui ne sera pas écrit en français sera automatiquement supprimé = any comments that will not be written in French will be automatically deleted)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s